ThéâtrAlis

Festival de Théâtre Amateur de Strasbourg

Spectacles ThéâtrAlis 2013

 

„

Renseignements et réservations

06 98 31 19 28

ou  06 88 16 29 04

Théâtre du TAPS Gare

Mercredi

3

juillet

19h

Compagnie Passeurs de Lune (Alsace) 

» Courteline »

2 pièces courtes de Courteline

Des fonctionnaires grisés par leur statut, des employés revendicatifs, des maris pleutres ou des dandys fêlés se retrouvent pêle-mêle dans une oeuvre magistrale. Tout le génie de Courteline est de faire rire le public tout en attirant la sympathie et l’indulgence pour ces personnages si vrais et si humains. Il touche ainsi aux sources vives de la comédie en suivant sa définition : dépeindre les moeurs en riant.

21h

La Lune Carrée (Alsace) 

« Destins croisés » de Pierre Zeidler

Deux vieux amis deviennent colocataires après leur divorce. Entre confidences et surprises, leurs dialogues dévoilent zones d’ombre, révélations malheureuses et trahisons. Une partie de cache-cache savoureuse où l’indéfectible amitié vacille à chaque instant.

Avec: Jérôme Mai et Hervé Thérouse

Jeudi

4

juillet

19h

Le Petit Théâtre Strasbourgeois (Alsace) 

En passant par Vesoul »
Création, d’après des textes de Brel, Brassens, Nougaro…

« Redécouvrons la plume de BREL, BRASSENS, et NOUGARO sous l’angle inédit de la comédie. Dans cette pièce, neuf tableaux mettent en bouche et en lumière les mots subtilement choisis par les paroliers.

Le spectateur est alors transporté sur le chemin des sentiments fraternels, amoureux, par ces portraits d’hommes et de femmes, traités avec humour, second-degré parfois mauvaise foi et souvent frénésie ! »

Avec: Aurore Braun, Diane Breuil,  David Erhard, David Gies, Alexandre Groell

21h

La Petite Famille(Midi-Pyrénées)  

« Demain l’aurore »

Création, théâtre musical

Vive, drôle, pétillante, sensible, délirante parfois, cette création originale explore les relations intergénérationnelles : jeunes et parents, jeunes et professeurs, jeunes entre eux…
Une sorte de plongée au cœur de la jeunesse actuelle, dans toute sa complexité.
Avec: Clara Turcovich, Thibault Dols, Mounia Zadri, Martial Dubois, Alexandre Thamié, Manon Sinaré, Smiljana Kovacevic, Morgane Cadre, Sandra Barbaro, Tristan-Samuel Dentraygues, Amandine Oubreyrie, Hugo Dubois-Tortosa

 

Vendredi

5

juillet

19h

Les Peut-Etre Qu’on Joue (Belgique) 

« Nos racines »
Création, d’après les œuvres de Racine, Sophocle, Euripide…

Le groupe de femmes s’est lancé à la rencontre des destins tragiques des femmes mythiques du théâtre antique : Antigone, Bérénice, Andromaque, Phèdre, Hécube, Hermione, Oenone, Electre,..En vers ou en prose, individuellement ou en choeur, elles vous offrent des morceaux de ces tragédies restées incroyablement actuelles dans une mise en scène ludique, et une chorégraphie soignée. Le public est amené à se laisser porter par la douleur de ces femmes en passant d’une tragédie à l’autresans cohérence logique.Femmes au combat, femmes soumises, femmes debout, femmes en révolte, mères déchirées, tantde visages qui nous portent depuis la nuit des temps, tant de destins qui forment nos racines.

avec: Nathalie Baerten, Cécile Bavay, Maria de Diego, Vanessa Dequeker, Marie-Odile Dupuis, Véronique Eyckmans, CHantal Peters,Fabienne Verbinnen

21h

La Compagnie du Désastre (Paris)
« La cuisse du steward »
de J-M. Ribes

La Compagnie du Désastre sort de ses valises la pièce la plus exotique de Jean-Michel Ribes pour offrir une comédie déjantée et du grand spectacle dans un road movie musical sur fond de révolution sud-américaine.
Avec: Manon Bouchareau, Emmanuelle Lamoure, Cyril Perrin, Sylvain Prada, Serge Vollmar

Samedi

6

juillet

14h30

16h

17h30

Lectures
14h La Saison Préférée, Michèle Haberer

Un couple de retraités est sur le point de réaliser son rêve : passer une retraite paisible dans leur maison de vacances, en bord de mer, où ils viennent depuis plus de dix ans. A la fin de l’été tous les estivants partent et cet endroit idyllique se transforme en chantier. En effet, sur ordre préfectoral toutes les habitations situées dans cette zone à risque seront rasées par mesure de précaution. Envers et malgré tout ils décident de rester.

16h Le Combat des Titans / Tragédie et lumière
A partir de Prométhée enchainé d’Eschyle

Lecture dirigée par Fatou Ba, comédienne et Sabine Lemler, metteure en scène. Participation de Sandrine BouvetInterprétée par les participants de l’atelier théâtre des hôpitaux de jour du centre hospitalier d’Erstein.Prométhée est cruellement puni par Zeus pour lui avoir dérobé le feu et l’avoir donné aux mortels. Mais en apportant le feu aux « êtres éphémères », Prométhée leur a surtout permis d’apprendre les arts.

La pièce s’ouvre sur l’enchaînement du héros au sommet du Caucase par Héphaïstos et Pouvoir. Tout au long de la pièce, différents personnages de la mythologie, se présenteront à Prométhée.

La lecture sera agrémentée de percussions vocales.

17h30 15 Ans

“15 ans. C’est l’âge de Roxane, en seconde au lycée Pasteur, avec sa copine Sandrine. Portrait d’adolescentes, entre désirs, peurs et amours, aux portes du monde adulte. Surtout quand ce monde là s’invite beaucoup trop tôt dans les rêves adolescents”.

19h

ATTENTION/ LE SPECTACLE « Hôtels des deux Mondes » de E.E. SChmit par la Compagnie Arlequin (Russie) est annulé et remplacé par « François d’Assise » par la Compagnie Les Gens (Alsace) 

La Compagnie Les Gens (Alsace)

 

« François d’Assise. Paroles d’oiseau, de saint et de fou. »

d’après Christian Bobin, Joseph Delteil, Falk Richter et Jean-Claude Van Damme


Autour des figures de Saint François d’Assise et de Jean-Claude Van Damme, la Compagnie Les Gens explore la force théâtrale de la parole simple du fou. Qu’est-ce qu’un saint ? C’est quelqu’un qui aime à ce point le monde que sa parole l’illumine: il charme les loups et les hommes qui sont pires que les loups ; il entend ce que disent les oiseaux, les éléments et le diable. Sonate pour comédiens et lumière où se croisent le cinéma, le théâtre et l’appel des anges : un moment d’enfance, un moment de sagesse, drôle, profond et immensément dramatique, suspendu entre la fin du XIIIè siècle et notre époque moderne.

Mettre des saints sur le plateau ou comment faire du plus simple de la vie le plus lumineux théâtre. Saint François et Saint Jean-Claude, priez pour nous.

Avec: Cécile Clauss et Christophe Lebold

à partir de 21h Repas festif

* salle des Colonnes

 

 

 

 

 

„  Site internet : http://theatralis.trois14.org/

Festival Théâtralis 2012

ThéâtrAlis

12ème festival de théâtre amateur de Strasbourg

 

„  Du vendredi 29 juin au lundi 2 juillet 2012,

au Théâtre du Taps-Gare et dans Salle des Colonnes (Friche Laiterie)

-Le festival ThéâtrAlis, est organisé par le Collectif de théâtre amateur de Strasbourg, Trois14, qui gère également la programmation du théâtre du Cube nOir.

-Pour cette 12ème édition, nous vous proposons 12 spectacles (troupes d’Alsace,  Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine et Rhône-Alpes).

-Hors programmation, pour la soirée de clôture, nous accueillerons Le théâtre de la Trotteuse (Québec, troupe professionnelle).

„

„Renseignements et réservations06 98 31 19 28

Programmation :

Théâtre du TAPS Gare
Vendredi 

29 juin

18h30 La Compagnie G2L (Lorraine) : Les Mâles heureux, de L. Lloyd 

(comédie douce amère)

Trois hommes partagent une colocation pour le meilleur et pour le pire : Alain, écrivain en panne d’inspiration ; François, musicien qui rêve de tournées ; Philippe, quadragénaire hypocondriaque qui cherche une femme sous la pression de sa mère… car il y a aussi des femmes…

Une pièce touchante et drôle, qui nous montre des personnages sous des angles différents… mais tellement humains !

21h Le Théâtre Sauve qui Peut (Alsace) : 

Première nuit, de E. Schumacher et J. Raffet

(cabaret tragi-comique)

C’est un grand carnaval, une farandole sombre qui emporte deux êtres déchirés, deux amants séparés et essoufflés, Etienne et Emily. Extirpés de leur drame ils se trouvent pris dans une succession de tableaux, de rencontres improbables avec des personnages tourbillonnants et jubilatoires, fous et lucides à la fois. L’ensemble est orchestré par une Meneuse de Revue taquine et musicale, pour un spectacle où se mêlent le théâtre, la musique et la danse.

samedi  

30 juin

18h30 L’atelier du Lundi (Ile-de-France) : 

Comment ça va ? de Juliet 0’Brien

(comédie contemporaine)

Dix personnes se réunissent 25 ans après le lycée sans s’être revues depuis. Certaines sont dubitatives, d’autres curieuses ou fascinées. La soirée se déroule, s’envole, dégringole…

On voyage dans les fantaisies et les cauchemars de ceux qui se retrouvent face à leur passé et questionnent leur présent au travers des vies de ceux qui partageaient la même jeunesse, les mêmes rêves.

21h Compagnie Apartefact (Rhône-Alpes) : 

Médée l’effroi de Chantal Desrues

(tragédie)

Les habitants de Corinthe convoitent la Toison d’Or de Médée, comme les hommes désirent les richesses de la Terre.

Mais Médée, la magicienne, ne cède rien. Elle résiste au roi, au peuple, à Jason qu’elle aime passionnément, qui la supplie, et qui finalement la trahit pour gagner le pouvoir. Alors, vaincue, Médée se venge de la plus atroce façon.

dimanche  

1er juillet

18h30 Le Théâtre des Voiles (Alsace) : 

Ne tue ton père qu’à bon escient de Gilbert Lély

(tragédie)

Dans son unique tragédie, écrite en 1932, le poète Gilbert Lély nous conte une nouvelle version du mythe de Médée et Jason.

Entre «égout» et «grand lupanar du ciel», au royaume du désir, de la manipulation et de la cruauté, les protagonistes sont précipités en des «aventures de chair et de sang».

Mais tout cela n’est qu’un jeu, n’est-ce pas ?

Un jeu teinté d’humour… noir.

21h Le Théâtre du Royaume d’Evette (Franche-Comté) : 

Lenz de Denis Rudler

(drame)

La pièce est inspirée du récit que fit le dramaturge allemand Büchner du séjour du poète Jakob Lenz, victime de troubles mentaux, chez le pasteur Oberlin à Waldsbach  (Vosges du Nord).

L’action se situe à l’époque contemporaine. Elle place les conflits que suscite le comportement de Lenz au centre du drame et interroge Oberlin sur le sens de son progressisme.

lundi  

2 juillet

à partir de 18h30* Soirée de clôture 

Le Théâtre de la Trotteuse (Québec) :

Novecento d’Alessandro Baricco

(théâtre, danse, musique)

Milieu de la mer, un bateau qui chemine sur l’océan entre l’Amérique et l’Europe. À l’intérieur, un bébé qu’on a trouvé sur un piano, puis un enfant qui grandit. Son ami, Tim, le trompettiste de l’orchestre, nous raconte. Il nous raconte la vie du meilleur pianiste du monde, de l’homme qui n’a jamais mis les pieds sur terre, de l’homme qui est resté toute sa vie sur la mer, entre deux continents. Il nous parle de son meilleur ami, Novecento. Toute une vie à jouer une musique qui n’existe pas, une musique unique qui sort de sa tête, une musique qui est grande et petite à la fois. La vie de Novecento, une légende, grande et petite à la fois.

.           * Spectacle suivi d’un repas festif

Salle des Colonnes
samedi  

30 juin

14h30 Troupe F.Markun (Lorraine) : 

Histoires d’hommes d’après Xavier Durringer

(comédie dramatique)

C’est l’histoire d’une femme.

C’est l’histoire de trois femmes.     Elles se rencontrent et se parlent.

Elles parlent des hommes, et d’elles aussi… un peu… forcément.

16h00 Le Petit Théâtre Strasbourgeois (Alsace) : 

Les Diablogues de Roland Dubillard

(théâtre de l’absurde)

Un dialogue de sourds entre deux protagonistes bien décidés à ne pas se comprendre. Un auteur qui utilise les mots pour égarer les spectateurs.

Un quotidien qui bascule dans le fantastique où l’ordre cède la place au chaos le plus hilarant.

17h30 Compagnie Démos (Alsace) : 

Les Humbles (Kaddisch et Fleuve) de Daniel Keene (théâtre contemporain)

Tranche du quotidien d’un père et son fils : le spectateur non seulement plonge dans la solitude et le désespoir, mais assiste au déploiement d’une immense palette de sentiments, au récit de vies qui s’entrelacent, se révèlent brutalement dans une réalité pudique et poétique.

 

dimanche 1erjuillet

14h30 Lectures de l’atelier d’écriture des TAPS (Alsace)Constellation du geste 

Ce groupe piloté par Gabriel de Richaud, devenu cette année un groupe de travail et laboratoire de recherche, a pour but de découvrir la singularité du geste d’écriture de chacun des participants, de faire une recherche sur les «permanences» du travail spécifique de celui qu’on appelle ici l’Artiste-Écrivain, et de comprendre, d’anticiper et d’accéder à l’état d’écriture par la connaissance approfondie de son propre geste.

16h00 Atelier Théâtral du CSC du Fossé des Treize (Alsace) : 

Les bonbons sont dans ma poche de J. Angeli

(comédie décalée)

Le sac à main de madame, du flamenco, un faux air du château de Frankenstein, une bourgeoise hypocondriaque, un prêtre défroqué, un policier à bout, des domestiques complices et des invités…

Tous concernés par la même affaire…

 

17h30 Compagnie Polémique (Alsace) 

Les Présidents de Guy Foissy

(comédie)

Dilemme lors de l’Assemblée générale d’une association composée de seulement deux membres, le Président et le Vice-Président. Qui sera le prochain président ?